Nul n’est censé ignorer la réglementation thermique

par | Avr 10, 2018 | Articles, Coin travaux, Le chiffre du jour, Réglementation | 0 commentaires

Vous ne le savez peut-être pas, mais il y a fort à parier que vos prochains gros travaux soient soumis à des impératifs de performances énergétiques minimales. Ainsi le dit la loi. Alors avant de vous lancer dans les travaux, n’oubliez pas de vous pencher sur vos obligations.

Des obligations de performance minimale pour tous les travaux de rénovation

RT 2018. Si cette abréviation barbare ne vous dit rien, c’est que vous n’envisagiez pas jusqu’à présent de réaliser des travaux de réfection chez vous et n’en avez pas mené depuis au moins 10 ans. Dans le cas contraire, il vous manque quelques bases du droit de la construction et l’habitation.

La Réglementation thermique 2018 est un texte fixant l’ensemble des seuils de performance énergétique minimale que doivent atteindre les travaux de rénovation énergétique menés dans des bâtiments existants.

Ainsi, l’isolation des murs, du toit, le remplacement des fenêtres, le changement du système de chauffage, en réalité tous les éléments susceptibles d’avoir une incidence sur la consommation énergétique de votre logement sont visés par la réglementation thermique.

Autant dire presque tout.

RT 2018, RT 2012, RT 2007… laquelle suivre ?

Il est vrai que d’autres sigles similaires sont cités un peu partout dans les articles et documents traitant de la rénovation énergétique.

La Réglementation thermique 2012 s’applique aux constructions neuves, et non pas aux bâtiments déjà existants. Quant à la Réglementation thermique 2007, il s’agit de l’ancienne « version » de la Réglementation thermique 2018, en vigueur jusqu’au 1er janvier de cette année.

D’ailleurs, il existe même déjà une RT 2020 qui remplacera la RT 2012 pour les nouvelles constructions, ainsi qu’une RT 2023, qui n’entrera en vigueur que dans 5 ans. Cette dernière fixant des seuils encore plus élevés que ceux prévus aujourd’hui, mieux vaut anticiper et les respecter dès maintenant.

Vous êtes concernés même si vous n’aviez pas prévu d’isoler votre logement

La RT 2018 ne s’applique bien qu’aux travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements. En revanche, un autre article du Code de la construction et de l’habitation dispose que vous êtes tenus d’effectuer une isolation des parois sur lesquelles vous effectueriez des travaux de réfection importants.

Par exemple, si vous faites ravaler votre façade, vous devez absolument prévoir une isolation qui, elle, doit respecter la RT 2018. Et cette obligation concerne toutes les parois opaques de votre habitation donnant sur l’extérieur en contact avec un volume chauffé (murs, toiture, plancher de combles perdus et sols).

Alors, avant de faire changer le revêtement de vos murs, jetez un œil à la RT 2018.

L’auteur de cet article

Guillemin

Guillemin

Rédacteur sur le Blog de Mon Passeport Rénovation

On discute ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles sur le même thème

Les 6 conseils à suivre pour une rénovation énergétique réussie

Commencer par changer la chaudière, remplacer uniquement les fenêtres, casser la tirelire ou poser la laine de verre soi-même… voici quelques-unes des choses à ne surtout par faire si vous envisagez de mener une rénovation énergétique efficace (et donc rentable). Si vous avez besoin de conseils, c’est par ici.

Comment faire pour améliorer le confort de votre maison pendant l’été

Il vous est sûrement déjà arrivé d’avoir trop chaud la nuit en plein été, surtout si vous dormez dans des combles ou dans des pièces hautes. Cela est dû à un manque d’inertie thermique du bâtiment, dont les parois accusent un trop faible déphasage. Vous n’avez rien compris ? On vous explique tout !

Newsletter

Mon Passeport Rénovation

Calculette d’aides

Simulation de DPE

Comparateur de devis

Fil d’actus Facebook

Fil d’actus Twitter